Pour quels motifs peut-on s'adresser à un ostéopathe ?

​D'un point de vue théorique, l'indication thérapeutique ostéopathique est la dysfonction somatique qui apparaît lorsque les capacités d'adaptation de l'organisme aux contraintes de la vie sont perturbées ou dépassées. Cette définition ne permet pas malheureusement à un patient de se déterminer quant au bénéfice que pourrait lui apporter l'ostéopathie pour sa santé. La démarche qui conduit une personne à consulter un ostéopathe est en premier lieu la douleur.

 

La colonne vertébrale et les souffrances qu'elle génère, représentent la première cause de consultation en ostéopathie. Le champ d'application de l'ostéopathie s'étend à d'autres troubles fonctionnels qu'une douleur ou une souffrance. On peut définir ceux-ci d'une manière très générale comme une perte ou une moins bonne capacité de l'organisme à effectuer certaines fonctions.

Un bon ostéopathe peut soulager la plupart des manifestations liées à des troubles fonctionnels :

 

  • De l'appareil locomoteur : cervicalgies, torticolis, dorsalgies, douleurs intercostales, lumbago, névralgies, entorses, accidents musculaires, tendinites, conséquences des coups du lapin, maux de tête d'origine mécanique.

  • Du système neurovégétatif : dystonie neurovégétative.

  • Du système digestif : dysphagie, gastralgie, reflux gastro-oesophagien, dyspepsies, dyspéristaltisme intestinal, régurgitations, nausées.

  • Du système génito-urinaire : dysménorrhées fonctionnelles, dyspareunies mécaniques, dysurie, prévention des infections urinaires.

  • De la bouche et de la sphère ORL : dysphonie fonctionnelle, préventions des sinusites et otites répétitives, vertiges fonctionnels.

  • Du système respiratoire : dysphrénie fonctionnelle, prévention des bronchites répétitives.

  • Ainsi que les manifestations rencontrées par le bébé après la naissance : troubles du sommeil, agitation, régurgitations, coliques, plagiocéphalies …